Un petit billet de bernard au sujet de la belle journee en mer du 19 fevrier

Publié le 22 Juillet 2011

Samedi 19 Février, saison des pluies et pourtant 13 membres de Bien à Bali se retrouvent à 9h00 à l’embarcadère de Sanur pour aller passer une journée sur l’ile de Lembongan.
Deux jours avant, c’était la pleine lune qui a apporté un changement de temps et nous fait bénéficier d’un soleil radieux pendant toute la journée.
Journee-a-Lembogan-du-19-fevrier-2011 0525 Alors, vogue le bateau propulsé par 2 moteurs de 200CV et 40 minutes plus tard, nous débarquons sur le sable de Lembongan. Accueil par Louis et son accent chantant du Sud dans son restaurant qui nous servira de base pour la journée. Vue plein Ouest imprenable sur la mer.
Au programme, une heure de demie pendant laquelle le bateau emmène la plupart du groupe sur un spot de snorkeling : eaux claires, poissons par centaines mais attention au courant, Benoit a failli se laisser emporter…
Retour à la base, déjeuner fait de poisson marine par les soins de Louis suivi soit d’une dorade coryphène grillée au beurre ou d’un poulet émincé, mariné dans une sauce à la noix de coco et cuit dans une feuille de banane et couronné d’une salade de fruits frais agrémentée d’une boule de glace à la vanille et un je ne sais quoi qui parfume à merveille.Journee-a-Lembogan-du-19-fevrier-2011 0516

Il est déjà 13h30 et le retour est prévu à 16h00. On nous parle de l’ile voisine, Ceningan, la petite ile coincée entre Lembongan et la grande Nusa Penida. Louis nous aide à négocier la location de quatre motos automatiques. D’aucuns regrettent la bonne moto traditionnelle à changement de vitesses au pied… Vers 14h00, les quatre motos s’élancent (c’est une image !) à la découverte, je dirais même à l’aventure vers cette ile inconnue, inaccessible à toute voiture. Après quelques bonnes montées agrémentées d’ornières, la route longe la cote de Lembongan et nous arrivons face à un pont étroit fait de planches de bois qui sautent et résonnent au passage de nos motos. Réjane doit fermer les yeux car elle n’apprécie guère la vue de la mer en bas entre les planches ! Ouf, traversée sans encombres et nous voilà sur nos montures arpentant les routes, disons les chemins qui ont du être asphaltés dans un temps lointain mais arrivés au bout, quel enchantement de découvrir des paysages grandioses avec cette impression de fin du bout du monde : mer à l’infini, vagues qui s’échouent à grands jets d’écume sur les falaises abruptes. Nous pouvons même trouver au détour d’un chemin empierré et glissant, n’est-ce pas Benoit, une maison privée au sein d’une crique qui vaut son pesant d’or. Retour ensuite par une autre ‘’route’’ qui nous fait bénéficier d’une vue superbe sur Lembongan et la descente vers la plage ou nous arrivons vers 15h30 sans oublier qu’un arrêt photos quelques kilomètres plus tôt a permis à Sylviane de trouver le couvre-chef de ses rêves.DSCN4594

 Rafraichissements sont les bienvenus après cette épopée d’une heure et demie, pleine d’émotions et embarquement pour le retour vers Sanur ou nous arrivons à 16h40. Belle journée qui nous a permis de mieux nous connaître et de tisser des liens amicaux. C’est bien là le but de Bien à Bali, n’est-ce pas ?

Rédigé par bienabali

Publié dans #Visite & Ballade

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion et Olivier 27/08/2015 18:12

En découvrant ce récit , il est évident que cela donne encore plus envie de venir habiter à Bali (projet en cours....) et ainsi de rejoindre les menbres de bienabali :)